Coups de coeur

  • Une année exemplaire

    Lisa Mandel

  • Être riche, c'est avoir de l'argent, pardi ! Pourtant, après avoir gagné au loto, Philippe Brocolis s'aperçoit que ce n'est pas si simple à défi nir, la richesse.
    Avec l'aide des sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, la famille part à la conquête d'un monde qui lui est totalement étranger. la bourgeoisie. D'après les écrits de Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, Marion Montaigne mène avec un humour corrosif une enquête fi ction humoristique sur l'argent, la reproduction des élites, la violence symbolique.

  • Jacques Berdemol est dans le même état que l'usine d'aliments pour chat qu'il dirige : guetté par l'obsolescence et la baisse des performances. Il doit se réinventer ! Un nouveau départ qui passe par la liquidation de la société MAHARADCHAT qu'il a désormais en horreur. Mais l'arrivée de l'envoûtante Jessica au poste de secrétaire intérimaire redéfinie les modalités de cette fermeture annoncée...

  • Nicolas Keramidas est atteint d'une malformation cardiaque à la naissance, la tétralogie de Fallot, ce qui l'oblige à subir une opération délicate et surtout inexpérimentée en 1973 : il devient ainsi le premier bébé en France à être opéré à coeur ouvert. 43 ans plus tard, lorsque son coeur s'emballe sur un terrain de foot, le mal se réveille et le conduit vers une nouvelle opération à coeur ouvert. Une expérience angoissante et douloureuse qu'il parvient à surmonter avec sa femme, Chloé, qui, comme lui, a tenu un carnet au jour le jour. C'est à partir de ces notes qu'il retrace en détails toutes les étapes de cette descente aux enfers médicale jusqu'à sa sortie définitive de l'hôpital.
    En usant d'humour et d'un savoir-faire acquis aux studios d'animation Walt Disney de Montreuil où il a travaillé pendant douze ans, l'auteur nous fait vivre l'expérience d'une opération chirurgicale lourde avec une sincérité touchante.

  • Manu, 36 ans, instituteur investi et apprécié, a toujours assumé avec détermination son rôle d'homme fort et protecteur. C'est pourquoi, lorsque ce schéma est remis en question par sa compagne qui le quitte, puis par son employeur qui lui préfère une femme au nom de la parité, il commence à perdre pied. Mais comment exprimer sa détresse quand on a appris à ne jamais se plaindre ?
    Frustré, Manu se raccroche à une fratrie de sept enfants déscolarisés, pour laquelle il va jouer le rôle de père tutélaire. Alors qu'il tente de les aider à surmonter leurs handicaps physiques, mentaux ou sociaux, il se laisse peu à peu happer par cette famille particulière. Ainsi s'amorce une longue descente au coeur de ses pires angoisses...
    Dans une société qui évolue pour devenir de plus en plus inclusive, où les rôles traditionnels dévolus à chaque genre sont battus en brèche, quelle est la nouvelle place des hommes ?
    Un thriller psychologique qui se referme comme un piège autour de son héros... et de son lecteur...

  • Le sang des Belasko

    Chrystel Duchamp

    • Archipel
    • 14 Janvier 2021

    Cinq fre`res et soeurs sont re´unis dans la maison de famille, la Casa Belasko, une vaste ba^tisse isole´e au coeur d'un domaine viticole de Provence.

    Leur pe`re, un vigneron taiseux, vient de mourir. Il n'a laisse´ qu'une lettre a` ses enfants, et ce qu'il leur re´ve`le les side`re : leur me`re ne se serait pas suicide´e - comme l'avaient affirme´ les me´decins six mois plus to^t. Elle aurait e´te´ assassine´e...

    Au cours de la nuit, non-dits, jalousies et frustrations accumule´s au fil des anne´es vont se de´verser. Mais le pire reste a` venir. D'autant que la maison, coupe´e du monde exte´rieur, semble doue´e de sa propre volonte´...

    Mot du libraire

    La famille Belasko, c’est cinq frères et sœurs avec de lourds secrets, deux parents décédés à quelques mois d’écart seulement, et la « Casa Belasko », cette maison qui est un personnage à part entière de l’intrigue. On rassemble la fratrie déchirée et sous tension pour discuter héritage. On ajoute à cela une lettre posthume du patriarche qui annonce aux enfants que la mère ne s’est pas suicidée comme ils le croyaient, mais qu’elle a été assassinée. On bloque tous les accès et sorties de cette maison/prison où la domotique fait loi et, hop, c’est parti pour un règlement de compte totalement jouissif où toutes les rancœurs explosent, où tous les secrets sont mis à nu, et où l’on se demande qui sortira indemne de cette nuit mortelle pour témoigner du massacre. L’écriture rythmée et ciselée ne laisse aucun moment de répit, montant crescendo, oscillant entre présent et passé pour explorer la psychologie de chacun des personnages, et enchaîne les révélations comme des uppercuts sans nous laisser respirer. Jusqu’à son twist final percutant, à l’approche ingénieuse et implacablement maîtrisé. Le style est très cinématographique (dans le meilleur sens de son terme) et on ne peut s’empêcher de penser à Hitchcock (la « Casa Belasko » et son style Prairie School en est une référence assumée) ou que le côté « whodunit » de l’intrigue rendrait à merveille chez Rian Johnson. "Le sang des Belasko" est un huis clos étouffant et d’une efficacité redoutable, qui décortique ses personnages pour nous donner la définition même de la noirceur humaine.

    Raphaël

  • Un monde divisé. Un reinaume sans héritière. Un ancien ennemi s'éveille.
    La maison Berethnet règne sur l'Inys depuis plus de mille ans. La reine Sabran IX doit impérativement donner naissance à une héritière, mais des assassins essaient de l'en empêcher. Quoique la monarque l'ignore, elle peut compter sur l'aide d'Ead Duryan, une jeune magicienne qui la protège en secret. De l'autre côté de l'Abysse, Tané s'est entraînée toute sa vie pour devenir dragonnière, mais le destin a d'autres plans pour elle. Et pendant que l'Est et l'Ouest se divisent un peu plus chaque jour, les forces du chaos s'éveillent d'un long sommeil...

    Ajouter au panier
    En stock
  • L'horreur de Kill Creek

    Thomas Scott

    Oubliée dans la campagne du Kansas, à Kill Creek, une demeure ancienne se dresse au bout d'une sombre route de prairie. Elle est restée vide, abandonnée et en proie à la végétation pendant bien des années. Bientôt, sa porte se rouvrira pour la première fois depuis des décennies. Mais quelque chose attend, qui rôde dans les ténèbres, avide d'accueillir ses nouveaux visiteurs...Lorsque l'écrivain d'horreur à succès Sam McGarver est convié à passer la nuit d'Halloween dans l'une des maisons hantées les plus tristement célèbres du pays, il accepte à contrecoeur. Au moins ne sera-t-il pas seul: trois autres maîtres du macabre, qui tous ont contribué à façonner l'horreur moderne, vont se joindre à lui. Mais ce qui ne devait être qu'un coup marketing va se muer en lutte pour survivre. L'entité qu'ils ont réveillée va les suivre et les torturer, menaçant de les intégrer à l'héritage sanglant de Kill Creek...«À ne pas lire la nuit.»The New York Times Book Review«De l'horreur gothique intense, maîtrisée de bout en bout et superbement orchestrée.»Joyce Carol Oates«Une méditation sur l'horreur elle-même. Pourquoi nous en lisons, pourquoi nous y prenons du plaisir... Un talent de conteur digne de Stephen King.»The A.V. Club«Je pensais qu'il n'y avait plus de bonnes histoires de maisons hantées avant de lire ce roman.»J-F. Dubeau, auteur du Dieu caché«On n'avait rien lu d'aussi terrifiant depuis Shining. Une entrée en matière brillante, un talent remarquable pour susciter l'angoisse et la terreur... Scott Thomas s'illustre avec ce premier roman.»The Hollywood Reporter«Un récit angoissant et cinématographique, doublé d'une réflexion provocante sur le genre de l'horreur. Un must pour les amateurs de The Haunting of Hill House.»Booklist«Un groupe d'auteurs à succès qui se réunissent dans une célèbre maison hantée de la campagne du Kansas. Une entité menaçante qui se lance à leur poursuite lors de la nuit d'Halloween. Effrayant, tordu, un indispensable du genre.»Geeks of Doom«Des personnages réussis, une atmosphère inquiétante et une histoire morbide à souhait. Les amateurs d'horreur vont adorer.»Scream Magazine«Macabre et haletant, le must de l'horreur. Rappelant les classiques comme The Haunting of Hill House, des éléments du cinéma d'horreur japonais tel The Ring, et une pincée de l'épouvante d'Amityville... retournements de situation inattendus et peur panique au programme.»Fantasy Faction«Ce roman nous plonge dans un univers terrifiant, avec un final impressionnant. Ce premier roman fait de Scott Thomas une plume incontournable de la scène horrifique.»HorrorTalk«L'épouvante cinématographique de The Conjuring, la plume en plus. Le genre de livre qui nous rappelle l'époque où l'on dévorait les livres avant les séries.»The Bloodlist«Twists imprévisibles et personnages hauts en couleur au programme.»Horrible Imaginings Podcast«Au niveau de classiques comme Shining et The Haunting of Hill House. Intelligent, original et immersif.»Tracking Board

  • La vie a toujours souri à Toby Hennessy jusqu'au soir où tout bascule. Victime d'une violente agression dans les rues de Dublin, il en ressort traumatisé et souffrant d'amnésie. Il part alors se reconstruire à la Maison au Lierre, une superbe villa familiale blottie dans un écrin de verdure.

    Cependant, à peine est-il arrivé qu'un mystérieux crâne est trouvé sur la propriété, dans le tronc de son orme favori. Des inspecteurs sont envoyés sur place, mais Toby ne résiste pas à l'envie de mener l'enquête. Alors que les suspects s'accumulent, un secret de famille se dessine, mais sa mémoire altérée l'empêche d'en saisir pleinement les contours.

    Avec ce thriller psychologique aussi envoûtant qu'horrifique, Tana French nous interroge sur la notion de destin et sur ce qu'on est prêt à risquer quand on ne sait plus exactement qui on est.

  • Broadway

    Fabrice Caro

    « Du paddle à Biarritz. Si je devais établir une liste de mes vacances idéales, le paddle à Biarritz avec un couple d'amis n'apparaîtrait pas sur la feuille, ni au dos, ni dans le cahier tout entier. Le soir où il avait lancé cette idée, tout le monde était emballé, c'était l'idée du siècle, du paddle à Biarritz, youhou, champagne. Moi-même j'arborais un sourire franc pour ne pas détonner dans l'effervescence ambiante, un sourire de photo de mariage, sans même savoir ce que signifiait le mot paddle, quoique pressentant qu'il avait de bonnes raisons de ne pas faire partie de mon vocabulaire. En rentrant, j'avais tapé paddle sur Google images, et mes appréhensions s'étaient vus confirmées : on me proposait d'aller ramer debout sur une planche en caleçon de bain avec des gens, et je me suis aussitôt vu, le dos courbé sur un paddle qui n'avançait pas, voire reculait, transpirant et rougeaud, le visage grimaçant de douleur et d'effort, tentant de rattraper à vingt mètres devant moi Denis et ses pectoraux fermes et tendus sous le vent océanique. » Une femme et deux enfants, un emploi, une maison dans un lotissement où s'organisent des barbecues sympas comme tout et la perspective du paddle à Biarritz avec un couple d'amis l'été prochain... Axel pourrait être heureux, mais fait le constat, à 46 ans, que rien ne ressemble jamais à ce qu'on avait espéré. Il s'était rêvé scintillant et emporté dans une comédie musicale à la Broadway, il se retrouve dans un spectacle de fin d'année foireux. Et s'il était temps pour Axel de tout quitter, de partir dès ce soir à Buenos Aires, au lieu de rentrer du travail et malgré l'apéro chez les voisins ? Après Le Discours, Fabrice Caro confirme son talent unique pour mêler scènes désopilantes et mélancolie existentielle.

  • Criminel en cavale, Rice Moore trouve refuge dans une réserve des Appalaches, au fin fond de la Virginie. Employé comme garde forestier, il cherche à se faire oublier du puissant cartel de drogues mexicain qu'il a trahi. Mais la découverte de la carcasse d'un ours abattu vient chambouler son quotidien : s'agit-il d'un acte isolé ou d'un braconnage organisé ? L'affaire prend une tout autre tournure quand de nouveaux ours sont retrouvés morts. Alors que la police ouvre une enquête, Rice décide de faire équipe avec Sara Birkeland, une scientifique qui a occupé le poste de garde forestier avant lui. Ensemble, ils mettent au point un plan pour piéger les coupables. Un plan qui risque bien d'exposer le passé de Rice.

  • Îlot de lumière dans l'obscurité de la nuit de Noël, un tramway part du centre de Rome pour rejoindre sa périphérie éloignée.
    Un mystère, fragile, y a été abandonné. Au fil des arrêts montent progressivement des travailleurs pauvres, précaires, qui ont à peine fini leur journée. Une prostituée déportée d'Afrique et son client malheureux ; un sans-papiers et sa camelote ; une infirmière assiégée par la solitude ;
    Un père incapable d'offrir un dîner de fête à sa famille...
    Tous se dirigent, silencieux, vers le réveillon qui les attend, ou qui ne les attend pas. En pensée, en mémoire, sur leur corps, tous ont une histoire différente, toujours compliquée, mêlée d'impuissance et de colère. Miracle de Noël, ce mystère abandonné à l'arrière du tramway va les rassembler et rompre l'indifférence.

  • Une famille a trouvé refuge en pleine montagne, où elle tue les oiseaux et les brûle au lance-flammes : ils seraient à l'origine d'un mal ayant conduit l'humanité à son extinction. Tandis que la mère pleure et chante son existence passée, le père seul s'aventure aux confins de leur « sanctuaire », d'où il rapporte tout ce qu'il trouve pour assurer la survie des siens. Mais le monde est-il vraiment devenu ce qu'il en dit ? Est-il jonché de cadavres qui pourrissent le long des chemins ? Comment être certain des motifs qui le conduisent à cloîtrer sa famille, à dispenser à ses filles un entraînement quasi militaire et à se montrer chaque jour plus imprévisible et brutal ?
    Gemma, la plus jeune des deux filles, va peu à peu transgresser les limites du « sanctuaire » - et avec elles, la loi de ce père qu'elle admire plus que tout. Ce sera pour tomber entre d'autres griffes: celles d'un vieil homme sauvage, menaçant et lubrique qui vit entouré de rapaces. Parmi eux, un aigle qui va fasciner l'enfant...
    Écrit en 2019, bien avant qu'une pandémie de coronavirus conduise au confinement de la moitié de l'humanité, Le Sanctuaire déploie et sublime ce qui faisait déjà la puissance d'Une immense sensation de calme : une ode à la souveraineté de la nature et une compassion pour nous autres, humains, qui devons sans cesse lutter pour notre survie. À mi-chemin entre David Vann et Antoine Volodine, le deuxième roman de Laurine Roux confirme la singularité et l'universalité de sa voix.

  • Jolene n'est pas la plus belle, pas la plus fine non plus. Et pas forcément la plus sympa. Mais lorsqu'elle arrive dans cet hôtel, elle est bien accueillie. Un hôtel ? Plutôt une pension qui aurait ouvert ses portes aux rebuts de la société : un couple d'anciens taulards qui n'a de cesse de ruminer ses exploits, un ancien catcheur qui n'a plus toute sa tête, une jeune homme simplet, une VRP qui pense que les encyclopédies sauveront le monde et un chanteur qui a glissé sur la voie savonneuse de la ringardisation.
    Ce petit monde vivait des jours tranquilles jusqu'à ce que Jolene arrive. En quelques mois à peine, l'hôtel devient le centre de l'attention et le quartier général d'une révolte poétique, à l'issue incertaine.

  • Vladivostok circus

    Elisa Shua Dusapin

    • Zoe
    • 20 Août 2020

    A la morte saison, dans l'enceinte désertée d'un cirque à Vladivostok, un trio à la barre russe s'entraîne. Nino pourrait être le fils d'Anton, à eux deux, ils font voler Anna dans les airs. Ils se préparent au concours international de Oulan-Oude, visent le quadruple triple saut périlleux sans descendre de la barre. Si Anna ne fait pas confiance aux porteurs, elle tombe et ne se relève plus.
    Dans ce troisième roman d'Elisa Dusapin, le lecteur retrouve son art du silence, de la tension et de la douceur. Son sens puissant de l'image nous rend le monde plus perceptible, plus proche sans pour autant en trahir le secret.

  • Il y a ce goût de sel et d'embruns, ce vent qui met la pagaille et donc remet tout en ordre. Il y a la voix de ce vieil homme qui nous raconte son histoire et celle des autres, qui parle de vivre ensemble, mais surtout qui cherche ses mots aux accents de son émotion pour comprendre un monde où le langage se manipule pour changer les idées.
    Traité sous la forme de la transmission orale, l'auteur nous offre une oeuvre qui s'inscrit dans la lignée des grandes dystopies telles 1984 et Matin Brun. Mais là où ces histoires nous condamnent à subir un demain qui s'écroule, L'homme qui n'aimait plus les chats est bien plus qu'une utopie, c'est un possible, un autrement :
    Un aujourd'hui déjà en train de se relever.

  • C'est parfois dans les collines verdoyantes et idylliques que se terrent les plus terrifiantes menaces.
    C'est là aussi que va se dérouler cette vibrante épopée de courage, de loyauté et de survie. Menés par le valeureux Hazel, une poignée de braves choisit de fuir l'inéluctable destruction de leur foyer. Prémonitions, ruses, légendes vont aider ces héros face à mille ennemis et les guider jusqu'à leur terre promise, Watership Down. Mais l'aventure s'arrêtera-t-elle là ?
    Aimé par des millions de lecteurs, l'envoûtant roman de Richard Adams fait partie de ces odyssées sombres néanmoins parcourues d'espoir et de poésie. Parfait équilibre d'aventure et de mythologie, ce bijou d'inventivité serti d'une maîtrise absolue du suspense est tout simplement le chef-d'oeuvre d'un immense d'écrivain.
    />

  • Dans l'Irak rural d'aujourd'hui, alors que des combats sévissent, la narratrice a, en cachette, une relation amoureuse avec Mohammed. Celui-ci meurt sous les obus, elle est enceinte. Destin inéluctable : elle sera tuée par Amir, le frère aîné, dépositaire de l'autorité masculine depuis le décès du père. Un crime pour laver l'honneur de la famille, laquelle approuve en pleurs et en silence : la belle-soeur, épouse soumise ; le jeune Hassan qui aimerait fuir le pays ; la mère qui a bâti pour ses filles la même prison que pour elle ; Ali, tolérant mais lâche ; et la petite soeur, Layla, celle pour qui on tue, afin que cela serve d'exemple.
    Résonnent en contrepoint la présence tutélaire de Gilgamesh et la poésie du Tigre, fleuve qui porte en lui la mémoire du pays et la perdition des hommes.

  • «Le sapin lui fut apporté à domicile par un coursier. Un arbre aussi grand, aux branchages aussi drus, Monsieur Jacobi n'en avait jamais vu.»

  • Devinez qui vient dîner le soir de Noël ? Aujourd'hui, on fête Noël ! Émile attend une visite, une visite très importante. Non, ce n'est pas sa copine la vieille dame, et non plus Julie sa chérie, ni M. Ferber... C'est Noël, l'amoureux de maman qu'Émile va rencontrer pour la première fois le soir de Noël ! Noël vient pour Noël !

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le clan Happenzell, riche famille anglaise, vit dans l'opulence depuis toujours. Ses membres ne jurent que par ce qui est luxueux, beau. La naissance du petit Charles est une ombre au tableau. Car l'enfant est différent. Il vient au monde avec des cornes. Charles est ce que l'on appelle un « freak » : un monstre humain, une bête de foire. La honte de la famille, et c'est peu dire.
    Contre l'avis de tous, Charles se marie avec Dorothy, à qui la nature a également joué des tours. Très épris l'un de l'autre, ils donneront naissance à de nombreux enfants, « particuliers » eux aussi, mais tous dotés d'un don, d'un petit supplément d'âme.

    Ce livre nous plonge dans l'histoire des Happenzell, une famille hors normes. Génération après génération, nous faisons la connaissance de personnages plus incroyables les uns que les autres : homme à voix et tête d'oiseau, femme-crabe, hommearbre...
    Les auteurs nous invitent à découvrir un univers décalé, mystérieux et envoûtant, à l'image des protagonistes qui le peuplent.

    Concernant l'objet-livre, nous souhaitons que celui ci serve du mieux possible le contenu. Nous réalisons donc un bel objet avec des finitions soignées, une couverture imitation cuir, avec gauffrage et dorure, dans l'esprit des vieux albums photos

  • L'oasis

    Simon Hureau

    • Dargaud
    • 12 Juin 2020

    Quelque part entre les "Souvenirs entomologiques" de Jean-Henri Fabre et l'émission « Silence, ça pousse » sur France 5, Simon Hureau raconte par le menu comment il a peu à peu redonné vie à son jardin abandonné à la friche par son ancien propriétaire. Sans connaissances particulières sur le sujet, l'auteur, avec beaucoup de recherches, de passion et d'huile de coude, parvient à recréer à partir d'un no-man's land une véritable oasis de biodiversité, et témoigne ainsi des capacités de résilience de la nature, pour peu qu'on lui file un coup de main. Un livre d'autodidacte érudit, passionné et passionnant.

  • Lonely Street a toujours subi toutes sortes de menaces à la fois tragiques et hilarantes. Lorsqu'un prêtre zombie débarque en ville afin de constituer un gang de mortsvivants, il ne parvient pas à s'installer sur le territoire du maffieux Labrazio, et son innénarable homme de main, le Goon. Mais quand le prêtre découvre le secret le plus secret de Goon, l'équilibre des forces change pour de bon !

empty