Coups de coeur

  • Et si notre esprit fonctionnait encore quelques instants après notre mort? 10 minutes et 38 secondes exactement.C'est ce qui arrive à Leila, jeune prostituée brutalement assassinée dans une rue d'Istanbul. En attendant que l'on retrouve son corps, jeté par ses meurtriers dans une poubelle, ces quelques précieuses minutes sont l'occasion pour elle de se remémorer tous les événements qui l'ont conduite d'Anatolie jusqu'aux quartiers les plus malfamés de la ville.C'est ainsi que la romancière Elif Shafak retrace le parcours de cette jeune fille de bonne famille dont le destin a basculé, nous contant, à travers elle, l'histoire de tant d'autres femmes dans la Turquie d'aujourd'hui.

    En stock

    Ajouter au panier
  • L'enfant qui regarde

    Dany Laferrière

    • Grasset et fasquelle
    • 9 Mars 2022

    M. Gérard séduit les femmes. Pourtant, il ne sort déjà presque plus de chez lui quand le narrateur, son voisin, un enfant d'un quartier pauvre de Port-au-Prince, se découvre une fascination pour cette figure mystérieuse, au savoir-vivre exquis et au rare bon goût. Cet ancien professeur congédié d'une école pour jeunes filles l'initie à Baudelaire, Keats et Wagner.

    Les ragots fusent. Pour le Pr. Désir, il aurait aimé une belle jeune femme, ou il aurait été épris de la mère d'une élève, à moins qu'il ne soit impuissant. Selon le Dr Hyppolite, un homme l'aurait giflé dans un bar, sans que lui, digne, ne réplique. Tout est énigmatique chez cet homme qui semble vivre dans le malheur. Qu'en est-il réellement de son mystère et de son charme ?

    Nous l'apprendrons en suivant le regard du narrateur, cet enfant sensible et intelligent, dans cette nouvelle écrite de main de maître.

    En stock

    Ajouter au panier

    Mot du Libraire

    Un texte court (trop court !) mais où la force d'écriture de Dany Laferrière n'est plus à prouver ! Une chute juste impressionante. A lire sans hésiter !

    Coralie

  • Reine de coeur

    Akira Mizubayashi

    • Gallimard
    • 10 Mars 2022

    En 1939, Jun est étudiant au Conservatoire de Paris. Mais le conflit sino-japonais le contraint à rentrer au Japon. En quittant la France, il laisse derrière lui son grand amour, sa «reine de coeur», la jeune Anna. L'épreuve de la guerre sera d'une violence monstrueuse.Des années plus tard, Mizuné, une jeune altiste parisienne, découvre un roman qui lui rappelle étrangement le parcours de ses grands-parents, Jun et Anna, qu'elle n'a jamais connus. Bouleversée par la guerre et la folie des hommes, leur histoire d'amour, si intimement liée à la musique, pourrait bien trouver un prolongement inattendu.Le passé récent du Japon et les atrocités commises au nom de la grandeur nationale, la musique vécue comme ce que l'humanité porte en elle de meilleur, la transmission du passé malgré les silences familiaux, l'amour de la langue française:dans ce roman à la fois émouvant et captivant, Akira Mizubayashi continue d'explorer les thèmes qui lui sont chers.

    Mot du Libraire

    Préparez votre meilleure playlist de musique classique et embarquez direction le Japon de la Seconde Guerre Mondiale. Akira Mizubayashi, dans la lignée de son dernier titre « Âme Brisée », nous transporte une nouvelle fois par la beauté de son écriture. Un voyage non sans douleur : la séparation avec l'être aimé, la passion pour la musique, et les horreurs perpétrées pendant la guerre. Je vous mets au défi de lire ce roman sans être submergé par l'émotion !!

    Coralie

  • Tant que le café est encore chaud

    Toshikazu Kawaguchi

    • Albin michel
    • 29 Septembre 2021

    Chez Funiculi Funicula, le café change le coeur des hommes.
    A Tokyo se trouve un petit établissement au sujet duquel circulent mille légendes. On raconte notamment qu'en y dégustant un délicieux café, on peut retourner dans le passé. Mais ce voyage comporte des règles : il ne changera pas le présent et dure tant que le café est encore chaud.
    Quatre femmes vont vivre cette singulière expérience et comprendre que le présent importe davantage que le passé et ses regrets. Comme le café, il faut en savourer chaque gorgée.

    Mot du Libraire

    Et si vous pouviez voyager dans le temps ? Ici, dans ce petit café de Tokyo, c'est possible ! Mais attention, le voyage ne dure seulement temps que le café est chaud. Quatre femmes vont vivre cette étrange expérience : fugace, éphémère et poétique... Laissez vous tenter par ce roman tout en douceur.

    Coralie

  • Reine du réel : lettre à Grisélidis Réal

    Nancy Huston

    • Nil
    • 10 Février 2022

    Longtemps je t'ai détestée, Gri. On eût dit que tu acquiesçais à tout ce que les hommes te demandaient. Tu semblais n'avoir aucun problème pour incarner leur fantasme : la pute au grand coeur, celle qui aime ça, celle qui comprend les messieurs et ne les juge jamais, celle qui accepte avec le sourire leur tout et leur n'importe quoi.
    Grisélidis Réal, écrivaine et prostituée suisse, a fui le milieu où elle est née, bourgeois, calviniste et rigide, pour mener une vie libre. Une vie marquée par des histoires avec des hommes violents, des dizaines de milliers de relations tarifées, quatre enfants placés, des fausses couches, mais une vie illuminée par l'art et l'engagement militant au nom des travailleuses du sexe.
    Poétesse magnifique, figure rebelle et courageuse, Grisélidis Réal fascine Nancy Huston qui, malgré quelques désaccords, se retrouve beaucoup en elle. À l'aune de son destin, elle questionne le sien, son rapport à la mère, aux hommes, au danger.
    Véritable déclaration d'admiration, cette lettre révèle une grande artiste de la fin du XXe siècle dont la modernité de pensée annonce les débats contemporains. Un texte résolument féministe, qui interroge avec puissance le rôle du corps féminin dans l'écriture et le rapport au monde.

  • Douve

    Victor Guilbert

    • J'ai lu
    • 9 Mars 2022

    «Le gamin a Douve dans les veines.» Cette phrase, l'inspecteur Hugo Boloren l'a entendue plusieurs fois lorsqu'il était enfant. Aussi, lorsqu'il apprend qu'un meurtre a eu lieu à Douve, il y voit un signe. Son père est mort, sa mère souffre de la maladie d'Alzheimer; c'est sa dernière chance de comprendre son lien avec ce village perdu au milieu d'une forêt de sapins.Tout ce qu'il sait, c'est que son père, policier lui aussi, a été envoyé à Douve il y a quarante ans pour enquêter sur la fuite médiatisée d'un Islandais accusé de meurtre, et que sa mère, journaliste, l'a accompagné pour écrire un livre sur l'affaire. Son arrivée à Douve, village hors du temps auréolé de mystères et de secrets, va signer le début d'une quête de soi autant que de vérité.

    En stock

    Ajouter au panier

    Mot du libraire

    Un roman noir poisseux, qui propose une galerie de personnages atypiques et hauts en couleur, et un suspense minutieusement maîtrisé ! Addictif comme les chocolats millésimés de l'inspecteur Hugo Boloren !

    Raphaël

  • Les sirènes d'Es Vedrá

    Tom Charbit

    • Seuil
    • 7 Janvier 2022

    Les habitants d'Ibizaracontent que les Sirènes auxquelles Ulysse a échappé se cachaient à Es Vedrá, une petite île voisine aux pentes vertigineuses et à la beauté magnétique. Leur chant a depuis été recouvert par le grondement de la musique électronique.

    C'est cette musique que Juan a jouée, derrière ses platines, durant une longue nuit de vingt ans. Vingt années à faire danser le monde entier, vingt années de fêtes et d'excès, sans jamais toucher terre.

    Les Sirènes d'Es Vedrá est le récit de l'atterrissage en catastrophe d'un homme arrêté au sommet de sa carrière à l'approche de la quarantaine, d'une retraite précipitée, et d'un réveil difficile dans un petit village du sud de l'Ardèche. Mais comment se réinventer quand autour de soi tout s'effondre ? Y a-t-il une vie après la fête ?

    Épopée intime pleine d'autodérision d'un homme trop vieux pour avoir encore des illusions mais trop jeune pour faire le deuil d'une autre vie possible, récit d'une révolution intérieure, portrait d'un monde rural en lutte, histoire d'amour tragique inoubliable, ce roman ample et puissant, drôle et émouvant, nous parle de ce que nous sommes, de ce que l'on aimerait être, et de la nécessité de faire face au cours fondamentalement abrupt et cruel de nos existences.

    MOT DU LIBRAIRE

    De DJ star planétaire à une retraite anticipée dans un petit coin d'Ardèche, comment se réinventer quand autour de soi tout s'écroule ? Un récit intime désabusé, drôle qui sait nous faire passer du rire aux larmes très facilement.

    Coralie

  • L'autre moitié du monde

    Laurine Roux

    • Editions du sonneur
    • 20 Janvier 2022

    De son écriture imperturbablement habitée par la sensualité des odeurs et de la matière, Laurine Roux, dans L'Autre Moitié du monde, s'éloigne à petits pas des univers oniriques qu'on lui connaissait pour se faire l'archéologue sensible d'une épopée collective qui emporte les individus.
    Espagne, début des années 1930. Des paysans s'éreintent dans les rizières du delta de l'Èbre pour le compte de doña Serena, une marquise impitoyable, mère d'un jeune garçon cruel et lubrique. Sous son joug, les employés arrachent les rares joies qu'autorise la fraternité de la misère.
    Parmi eux grandit Toya, gamine ensauvagée qui connaît les salines comme sa poche. Quand un instituteur s'installe dans le delta, apportant avec lui ses idéaux révolutionnaires et son amour de la musique, la jeune fille s'éveille aux sentiments en même temps qu'à l'esprit de la révolte. Si bien qu'en 1936, lorsque éclate la Guerre civile, c'est à corps perdu qu'elle se jette dans l'expérience libertaire, avec son lot d'espérances folles et de désenchantements féroces. Sans soupçonner à quel point son destin aura dorénavant partie liée avec l'histoire d'une Espagne que le franquisme s'apprête à faire basculer.
    De son écriture imperturbablement habitée par la sensualité des odeurs et de la matière, Laurine Roux, dans L'Autre Moitié du monde, s'éloigne à petits pas des univers oniriques qu'on lui connaissait pour se faire l'archéologue sensible d'une épopée collective qui emporte les individus.

    MOT DU LIBRAIRE

    Le sang et la terre. L'amour et la mer. L'amour et la mère. L'amour et l'amer ! A lire absolument !!

    Katy

  • Les méduses n'ont pas d'oreilles

    Adèle Rosenfeld

    • Grasset et fasquelle
    • 12 Janvier 2022

    Quelques sons parviennent encore à l'oreille droite de Louise, mais plus rien à gauche. Celle qui s'est construite depuis son enfance sur un entre-deux - ni totalement entendante, ni totalement sourde - voit son audition baisser drastiquement lors de son dernier examen chez l'ORL. Face à cette perte inéluctable, son médecin lui propose un implant cochléaire. Un implant cornélien, car l'intervention est irréversible et lourde de conséquences pour l'ouïe de la jeune femme. Elle perdrait sa faible audition naturelle au profit d'une audition synthétique, et avec elle son rapport au monde si singulier, plein d'images et d'ombres poétiques.
    Jusqu'à présent, Louise a toujours eu besoin des lèvres des autres pour entendre. C'est grâce à la lumière qu'elle peut comprendre les mots qu'elle enfile ensuite, tels des perles de son, pour reconstituer les conversations. Mais parfois le fil lâche et surgissent alors des malentendus, des visions loufoques qui s'infiltrent dans son esprit et s'incarnent en de fabuleux personnages : un soldat de la Première Guerre mondiale, un chien nommé Cirrus ou encore une botaniste fantasque qui l'accompagnent pendant ces longs mois de réflexion, de doute, au cours desquels elle tente de préserver son univers grâce à un herbier sonore. Un univers onirique qui se heurte constamment aux grands changements de la vie de Louise - les émois d'un début de relation amoureuse, un premier emploi à la mairie, une amitié qui se délite. Le temps presse et la jeune femme doit annoncer sa décision...
    Dans ce texte plein d'humour et de douceur, Adèle Rosenfeld tient en joue la peur du silence en explorant les failles du langage ainsi que la puissance de l'imaginaire. Les méduses n'ont pas d'oreilles est une plongée dans le monde des sourds et des malentendants, un premier roman éblouissant.

    MOT DU LIBRAIRE

    Entre le monde des sourds et celui des entendants, Louise essaie de trouver une place. Un premier roman touchant où les sons se décomposent et se recomposent pour créer des histoires à l'interieur même des conversations.

    Coralie

  • Toucher la terre ferme

    Julia Kerninon

    • L'iconoclaste
    • 13 Janvier 2022

    J'étais là, un bébé parfait dans les bras, et mon corps déchiré. Dans mon orgueil comme dans mon innocence, j'ai pensé que tout s'arrêtait, alors qu'au contraire, tout commençait.
    Un soir de novembre, en pyjama sur le parking de la clinique, Julia Kerninon hésite à fuir. Son premier enfant vient de naître et, malgré le bonheur apparent, elle perd pied, submergée par les doutes et la peur des contraintes. Sa vie d'avant lui revient comme un appel au large : les amours passionnels, les nuits de liberté et les vagabondages sans fin.
    Dans ce récit intime, Julia Kerninon plonge au coeur des sentiments ambigus de la maternité.
    Elle confie ses tempêtes intérieures : Comment être mère ? Comment rester soi ?
    Elle raconte cette longue traversée jusqu'à atteindre la terre ferme, où tout se réconcilie.

    MOT DU LIBRAIRE

    Un récit lyrique et doux sur la maternité, les doutes et le bonheur après avoir donné la vie.

    Joanna

  • La patience des traces

    Jeanne Benameur

    • Actes sud
    • 5 Janvier 2022

    Psychanalyste, Simon a fait profession d'écouter les autres, au risque de faire taire sa propre histoire. À la faveur d'une brèche dans le quotidien - un bol cassé - vient le temps du rendez-vous avec lui-même. Cette fois encore le nouveau roman de Jeanne Benameur accompagne un envol, observe le patient travail d'un être qui chemine vers sa liberté. Pour Simon, le voyage intérieur passe par un vrai départ, et - d'un rivage à l'autre - par le lointain Japon : ses rituels, son art de réparer (l'ancestrale technique du kintsugi), ses floraisons...
    Quête initiatique qui contient aussi tout un roman d'apprentissage bâti sur le feu et la violence (l'amitié, la jeunesse, l'océan), c'est un livre de silence(s) et de rencontre(s), le livre d'une grande sagesse, douce, têtue, et bientôt, sereine.

    MOT DU LIBRAIRE

    Encore une fois Benameur nous transporte par l'épure de son écriture. Un vrai voyage au coeur des émotions.

    Katy

  • La dame blanche

    Quentin Zuttion

    • Lombard
    • 14 Janvier 2022

    Infirmière à la maison de retraite « Les Coquelicots », Estelle jongle entre les soins, les parties de cartes et les morts solitaires. Mais comment faire face aux derniers sommeils et aux rêves inachevés ? En tissant des liens forts et intimes avec ses résidents, la jeune femme pourrait perdre pied et prendre goût à une liberté dangereuse...

    MOT DU LIBRAIRE

    Une BD émouvante, touchante, où l'on découvre le portrait d'une aide-soignante en maison de retraite attachée à ses "petits vieux". De quoi nous tirer des sourires attendris et quelques larmes... D'une toute beauté !

    Coralie

  • Lore olympus t.1

    Rachel Smythe

    • Hugo bd
    • 6 Janvier 2022

    Une réécriture contemporaine de l'une des histoires les plus connues de la mythologie grecque : l'histoire d'amour surprenante entre Perséphone et Hadès !

    Perséphone, jeune déesse du printemps, est nouvelle au Mont Olympe. Sa mère, Déméter, l'a élevée exprès dans le royaume des mortels, pour la protéger des tentations. Mais après que Perséphone lui a promis de s'entraîner comme vierge sacrée, elle est autorisée à aller à l'université et à vivre dans le monde glamour et trépidant des dieux. Lorsque sa colocataire, Artémis, l'emmène à une fête, sa vie entière change : elle y rencontre Hadès et l'étincelle est immédiate avec le souverain charmant mais incompris des Enfers. Tout s'accélère alors, Perséphone doit maintenant naviguer entre les jeux stratégiques et les relations déroutantes qui régissent l'Olympe, tout en trouvant sa place et en affirmant son pouvoir.

    L'interprétation ingénieuse de ce conte intemporel est destinée à devenir un classique moderne !

    Le chapitre bonus inédit jamais lu en ligne fera de cette édition un livre collector à se procurer absolument !

    MOT DU LIBRAIRE

    Relations toxiques, harcelement, viol, pas facile la vie des Dieux de l'Olympe... Excellent !

    Julien

  • Dernier souffle

    Thierry Martin

    • Soleil
    • 20 Octobre 2021

    Signé Thierry Martin, Dernier Souffle propose de suivre la traque obsédante et silencieuse, menée par un homme porté par le souffle de la vengeance. Une traque immuable aux multiples rebondissements dont les plus terribles prédateurs ne seront peut-être pas ceux qu'on imagine... Un western haletant né sur Instagram, un défi scénaristique et graphique, une improvisation maîtrisée, au jour le jour.

    MOT DU LIBRAIRE

    Western sans paroles... Une vengeance implacable. Bluffant !

    Julien

  • Un employé de la Manufacture d'Armes de St-Etienne pratique la "perruque" et construit secrètement le moteur du bateau avec lequel il partira naviguer. Un formidable hommage au monde ouvrier. 

    MOT DU LIBRAIRE

    Très poétique local et personnel !

    Julien

  • 47 cordes t.1

    Timothé Le Boucher

    • Glenat
    • 17 Novembre 2021

    Tu finiras bien par m'appartenir, ma jolie proie.Un jour, une métamorphe tombe amoureuse d'un jeune homme nommé Ambroise. Elle peut changer de forme à volonté, mais des questions finissent par la hanter: quel visage doit-elle incarner pour se faire aimer? Qui doit-elle être pour conquérir sa proie?Inconscient de l'obsession dont il est l'objet, ignorant la vraie nature de la créature, Ambroise cherche à acquérir une légitimité au sein de l'orchestre qu'il vient d'intégrer en tant que harpiste. C'est alors qu'il rencontre Francesca Forabosco - cantatrice aussi excentrique que renommée - qui va le prendre sous son aile. Elle lui propose un marché. S'il veut obtenir la harpe de ses rêves, Ambroise devra relever 47 défis. Un seul échec, et l'instrument lui échappe...47 Cordes est l'oeuvre la plus dense et ambitieuse de Timothé Le Boucher. Conçue en deux parties, ce premier tome expose sur près de 400 pages un univers hypnotique, plein de tensions sensuelles et de personnages incarnés. Timothé Le Boucher construit une nouvelle fois un thriller psychologique singulier qui aborde l'obsession et le rapport à l'autre tout en évoquant les travaux de conteurs majeurs tels que Stanley Kubrick, David Lynch, Naoki Urasawa ou Suehiro Maruo...

    MOT DU LIBRAIRE

    Tout simplement le bijou de cette fin d'année !

    Julien

  • Le frère aîné d'Hervé vient de mourir. Le jour des funérailles, l'église est remplie de personnalités politiques et de francsmaçons. A la fin de la cérémonie, Hervé retrouve son ami Olivier qui l'interroge quant à l'appartenance du défunt à cette société. La conversation est entamée, et au fil de leur échange, les deux hommes finissent par se poser une question : la spiritualité ne naît-elle pas de la conscience de la mort ?

    De cette discussion émerge alors un projet commun : celui de parler du thème de la spiritualité dans une bande dessinée. L'objectif ? Réunir les points de vue de plusieurs « professionnels » issus de religions et de courants de pensées différents, autour de cette notion.

    Au travers d'entretiens menés par les deux auteurs, Et Dieu dans tout ça présente les visions croisées d'initiés spirituels, dans leur singularité mais aussi dans ce qu'elles ont de commun. En fonction des goûts, des croyances et de la foi de chacun, leur discours est accompagné d'un récit, d'une prière, d'un conte ou d'une légende, qui permet d'illustrer leurs pensées.

    Avec le père Jean-Loup Lacroix, la pasteure Jéma Taboyan, lefrère Benoît, le rabbin Azoulay, le cheikh Bentounès, Michel Manens, Long et Kim Quach-Hiep, Michel Aguilar, Cathy Penot, Michel Thao Chan, Jean-André Galeyrand, Olivier Clerc, Jehan Bassigny, Laurent Gounelle, Stéphane Allix, Patricia Serin, Martine Quentric-Séguy et Valérie Seguin.

    MOT DU LIBRAIRE

    Récit du voyage d'un migrant. Pourquoi et comment ? Bouleversant, intelligent, et juste.

    Julien

  • Adlivun

    Vincenzo Balzano

    • Ankama
    • 4 Février 2022

    1847, Angleterre. Le Mary Céleste, navire du capitaine Briggs, est accosté au port de Douvres. Les autorités britanniques sont à la recherche d'hommes assez téméraires pour retrouver l'Erebus et le Terror, deux vaisseaux d'exploration disparus il y a un peu plus d'un an lors d'une expédition en Arctique. Motivés par une belle récompense, Briggs et son équipage décident d'entreprendre la mission de sauvetage. Mais une fois arrivés en terre inuite, ils tombent sur un navire fantôme, trop petit pour être l'Erebus ou le Terror. Leur périple prend alors une tournure inattendue...

    Mot du libraire

    Histoire encore plus mystèrieuse que celle de l'"Herebus" et du "Terror"... Enigmatique !

    Julien

  • Le poids des héros

    David Sala

    • Casterman
    • 19 Janvier 2022

    Une majestueuse et foisonnante recomposition de son enfance par David Sala.

    Dans Le Poids des héros, David Sala retrace sa trajectoire personnelle très tôt marquée par les figures tutélaires, mais non moins écrasantes, de ses grands-pères, héros de guerre et de la résistance.

    En convoquant son point de vue de petit garçon, il nous plonge dans une majestueuse et foisonnante exploration de l'enfance et de l'adolescence.
    Le recours à l'imaginaire permet d'approcher les zones d'ombre et les failles à bonne distance, tout en recomposant un parcours d'apprentissage et de transmission universel pour le lecteur.
    Sans oublier la saveur impérissable des courses en vélo, de la découverte des premiers morceaux de rap US, des premiers temps d'initiation artistique à l'école Emile Cohl.

    Mot du libraire

    Magnifiques aquarelles sur le thème de la transmission. Emouvant, Bouleversant, Un Bijou !

    Julien

  • Immonde !

    Elizabeth Holleville

    • Glenat
    • 26 Janvier 2022

    Qui sème le vent récolte la tempête.

    Morterre est une petite ville industrielle terne et isolée, habitée majoritairement par les employés de l'Agemma, une entreprise d'extraction de minerais radioactifs. Jonas et Camille, deux adolescents de 17 ans, vivent depuis toujours dans cet endroit qu'ils rêvent de quitter. En attendant, ils patientent en regardant des nanards horrifiques surannés. Absorbés par leur propre passivité, ils ne prêtent pas attention à l'étrange disparition d'un employé de l'Agemma. Dans le même temps, une nouvelle élève débarque de Paris. Elle s'appelle Nour et n'a pas l'intention de croupir dans l'ennui. Elle pousse Jonas et Camille à explorer la ville et ses alentours. Au cours d'une excursion nocturne, ils découvrent ensemble un homme au visage malade, défiguré par de terribles excroissances. Cet homme, c'est l'employé disparu de l'Agemma. Que lui est-il arrivé ? Pourquoi reste-t-il caché ? Est-ce que l'Agemma est impliquée ?

    Pour sa nouvelle bande dessinée, Elizabeth Holleville nous plonge dans une oeuvre marquée par son affection pour Black Hole de Charles Burns, E.T. de Spielberg ou The Thing de John Carpenter. Un thriller fantastique, drôle et horrifique pour une histoire palpitante traversée de thématiques multiples. De la pollution, au chantage à l'emploi en passant par la découverte adolescente de la sexualité, Elizabeth Holleville livre un roman graphique ambitieux d'une grande maturité. À noter que Timothé Le Boucher réalisera un fan art spécialement pour l'album.

    Mot du libraire

    Lovecraft, Carpenter et Cronenberg sont les références de ce thriller écolo très réussi !

    Julien

  • Venice in silence

    Gaby Wagner

    • El viso
    • 10 Novembre 2020

    Nuit et jour, durant la période de confinement, Gaby Wagner a photographié Venise. Elle a marché dans les ruelles étroites de la Sérénissime, passé les ponts, sillonné les places... avec pour seul compagnon l'écho de ses pas. Venice in silence restera le témoignage d'une rencontre troublante avec le temps, où la beauté parait lutter sans cesse, non sans un certain mystère, avec un sentiment d'abandon.

    Au fil des pages, les spectaculaires photographies de Gaby Wagner révèlent une Venise déserte et silencieuse : les gondoles à l'amarre ont perdu leurs gondoliers et leurs chants, les palais se mirent dans les eaux endormies au point qu'on peine à les distinguer de leurs reflets, créant de vertigineux effets de symétrie..., la Place Saint-Marc semble démunie, le Rialto sans ses échoppes parait futile... et le Pont des Soupirs fait figure d'orphelin... Devant cette Venise insolite, réduite à un simple et splendide décor, certains ressentiront un sentiment de trouble, d'autres apprécieront la majesté des palais et des places immobiles et silencieuses. Délivrée de ses touristes, la Sérénissime serait-elle enfin sereine ? Mais est-ce la vraie Venise ? Celle qui depuis le XVIIIème siècle est inséparable de son activité humaine.

    MOT DU LIBRAIRE

    Du silence. De la beauté. La magie de Venise sans les Hommes !

    Katy

  • Shin Hanga, les estampes japonaises du XXe siècle

    Brigitte Koyama-Richard

    • Scala
    • 14 Octobre 2021

    Les grands maîtres de l'estampe ukiyo-e n'étaient plus de ce monde lorsque leurs oeuvres connurent un succès phénoménal en Occident. Aux siècle suivant, les derniers peintres de l'ukiyo-e, concurrencés par la photographie, se tournèrent vers la peinture et l'illustration.
    L'éditeur et commerçant Watanabe Shôzaburô qui appréciait plus que tout les estampes décida de leur donner une seconde vie. Il eut l'idée de créer un nouveau style d'estampes à l'aide de jeunes peintres. Ce mouvement porta dès lors le nom de Shin hanga (nouvelles estampes).
    Cet ouvrage propose de remonter le temps jusqu'à la création de ces nouvelles estampes dans les années 1910. De nombreux artistes y participèrent. Ce sont les principaux maîtres de ce mouvement qui sont ici présentés à travers leurs oeuvres.

    MOT DU LIBRAIRE

    Entrez dans l'univers intemporal, onirique et poétique de la peinture japonaise.

    Katy

  • Mimi Thorisson et sa famille ont quitté le Médoc pour commencer une nouvelle aventure en Italie mais aussi satisfaire leur curiosité et leur passion infinies pour la magie de la cuisine transalpine. Ils explorent la magnifique côte italienne et ses campagnes idylliques à la recherche de recettes simples et authentiques inspirées par les producteurs qu'ils rencontrent et par la richesse du patrimoine culinaire du pays. Ce nouveau livre de cuisine est la chronique de ce voyage : de la Toscane à l'Ombrie, en passant par la Sicile, Mimi Thorisson découvre (et nous fait découvrir) les diverses cuisines régionales de l'Italie et partage 100 recettes de plats authentiques et classiques. C'est une célébration chaleureuse, authentique et gourmande du meilleur de la cuisine italienne et des artisans passionnés qui la font. Une vraie ode à la tradition.

    MOT DU LIBRAIRE

    Un superbe voyage à travers les régions d'Italie et de son art culinaire.

    Katy

  • Gramme

    Romain Tellier, Marine Gora

    • First
    • 14 Octobre 2021

    Dans ce manuel de cuisine, Marine et Romain vous dévoilent les recettes métissées de Gramme ainsi que leurs astuces. Vous y retrouverez leur célèbre Banh Mi dog, tartines et salades de saison, leurs sandwichs et buns atypiques, mais aussi les recettes de leurs pâtisseries comme le célèbre gâteau aux pommes caramélisées, le carrot cake, les tartelettes rustiques ou les cookies. Vous découvrirez également comment réaliser différents types de sauces, condiments, pickles, produits d'épiceries ainsi que toutes les boissons phares de ce restaurant si singulier.

    MOT DU LIBRAIRE

    Un café-cantine parisien ouvert sur la cuisine du monde.

    Katy

empty