Chico Pacheco

  • COMMANDO FRANÇOIS BAYROU !
    Mesdames et messieurs ! Arrêtons-nous un instant et revenons sur les prémices de l'histoire de Mohamed Marechal Le Pen. La fulgurante ascension du président Français, élu en 2052 au premier tour avec 78,51% des voix, ne s'est pas faite toute seule et pour bien le saisir, peut-être devons-nous revenir à l'année 2027. Cette année-là, trois événements déterminants pour le Président vont découler de la violente humiliation subit par Marion Maréchal-Le Pen face à sa tante Marine au second tour des élections. Primo, Marion se convertit à l'Islam. Secundo, elle fonde l'école supérieure coranique gaulliste. Tertio, le plus important, elle consume son mariage avec Abdoul Aziz Ibn Abdoul Al-Murais pour faire naitre un 14 juillet, le petit Mohamed. Quel beau destin que celui de ce garçon, parti de si loin, pour finalement briguer le mandat volé par sa tante, 25 ans plus tôt. Alors pourquoi aujourd'hui tout gâcher et faire souffler un vent de révolte ? C'est pourtant bien ce qui est actuellement en train de se produire. En effet, des groupes armés criant le nom de François Bayrou sèment partout la zizanie en zone néo-rurales et au-delà. Quelle pagaille ! Et pourquoi ? Supprimer l'euthanasie obligatoire passé les 80 ans... Comment le Président décidera-t-il de traiter ces sujets dissidents ? La justice passera-t-elle par le compromis ou le sang ?

  • Où mourir de vieillesse est un luxe. 2050. La France, gouvernée par Mohamed-Maréchal Le Pen, est devenue une république où les valeurs du Gaullisme ont été poussées à l'extrême, rendant l'euthanasie obligatoire pour les plus de 80 ans en fin de droit. Radié de la sécu pour avoir été contrôlé positif à la nicotine et promis à la sentence administrative, Stéphane Legoadec n'a d'autre choix que de prendre la fuite en compagnie de sa femme Nadège.
    Sans ressource, ils trouvent refuge auprès des Néo-ruraux, une communauté en marge où les octogénaires en exil ont organisé leur retraite. Mais selon une contrepartie de taille : ne peuvent rester que ceux qui se distinguent lors de véritables affrontements de gladiateurs. Alors que sa femme tombe vite dans le coma, Stéphane, lui, s'avère être un concurrent de taille. Ses victoires lui offrent un chemin vers la gloire et une sélection à l'Octofight Champions League.
    Alors que le monde s'ébahit de ses exploits, Stéphane réalise progressivement le pouvoir et la visibilité qu'offrent son nouveau titre de champion. Dans l'ombre, la rébellion se met en marche. Deuxième tome de ce triptyque dont le rythme effréné va secouer vos rhumatismes et où déambulateurs, humour noir et baston sont au rendez-vous !

  • Ils sont trop vieux pour ces conneries...

    2050. La France, gouvernée par Mohamed-Maréchal Le Pen, est devenue un régime totalitaire où les valeurs du Gaullisme ont été poussées à l'extrême, rendant l'euthanasie obligatoire pour les plus de 80 ans en fin de droit. Radié de la sécu pour avoir été contrôlé positif à la nicotine et promis à la sentence administrative, Stéphane Legoadec n'a d'autre choix que de prendre la fuite en compagnie de sa femme Nadège. Sans ressource, ils trouvent refuge auprès des Néo-ruraux, une communauté en marge où les octogénaires en exil ont organisé leur retraite. Mais selon une contrepartie de taille : ne peuvent rester que ceux qui se distinguent lors de véritables affrontements de gladiateurs. À mains nues, avec ou sans dentier (de protection) ou en fauteuil roulant de combat, pour gagner, tous les coups sont permis. Même s'il vaut mieux viser les prothèses...

    Entre Les Vieux fourneaux et Last Man, Nicolas Juncker et Chico Pacheco nous livrent une fresque d'anticipation sociétale corrosive et jubilatoire sur le quatrième âge. Mais si ses protagonistes ne sont plus de première jeunesse, Octofight se veut une saga moderne, caractérisée par des ouvrages à forte pagination, en noir et blanc, une narration hybride entre l'efficacité du manga et l'expressivité de la BD franco-belge et un rythme de parution soutenu puisque la trilogie paraitra en moins d'un an ! Préparez-vous à un « page-turner » dont le rythme effréné va secouer vos rhumatismes et où déambulateurs, humour noir et baston sont au rendez-vous !

  • Jérusalem, dimanche de Pâques de l'an 33 après JC. Du mont Golgotha au palais de Ponce Pilate, une rumeur enfle dans toute la ville sainte : le corps du Christ a disparu ! Décidément, même mort, celui-là continue de faire des siennes... Miracle, blague à 2 deniers ou vol crapuleux ? Auquel cas les suspects ne manquent pas : les Zélotes et leur révolution, les Romains sentant le vent tourner, les Marchands du temple et leur trafic de reliques bon marché... Sans parler des apôtres, cette bande de cannibales anthropophages qui se vante d'avoir « mangé le corps du Christ » !

    Nicolas Juncker s'empare du mythe le plus célèbre du monde pour écrire un récit choral corrosif, enlevé et hilarant, entre La Vie de Brian pour l'absurde et Kaamelott pour la galerie de personnages farfelus, le langage fleuri et anachronique. Le tout illustré tout en dynamisme par un Chico Pacheco dans la grande tradition de la BD d'humour grand public.

    Une comédie biblique en 6 volumes, acide comme du vin de messe, et un tour de force éditorial avec un rythme de parution d'un tome par mois... Miraculeux !

  • Mais où est passé le corps du Christ ?!

    Jérusalem, dimanche de Pâques de l'an 33 après JC. Du mont Golgotha au palais de Ponce Pilate, une rumeur enfle dans toute la ville sainte : le corps du Christ a disparu ! Décidément, même mort, celui-là continue de faire des siennes... Miracle, blague à 2 deniers ou vol crapuleux ? Auquel cas les suspects ne manquent pas : les Zélotes et leur révolution, les Romains sentant le vent tourner, les Marchands du temple et leur trafic de reliques bon marché... Sans parler des apôtres, cette bande de cannibales anthropophages qui se vante d'avoir « mangé le corps du Christ » !

    Nicolas Juncker s'empare du mythe le plus célèbre du monde pour écrire un récit choral corrosif, enlevé et hilarant, entre La Vie de Brian pour l'absurde et Kaamelott pour la galerie de personnages farfelus, le langage fleuri et anachronique. Le tout illustré tout en dynamisme par un Chico Pacheco dans la grande tradition de la BD d'humour grand public.

    Une comédie biblique en 6 volumes, acide comme du vin de messe, et un tour de force éditorial avec un rythme de parution d'un tome par mois... Miraculeux !

  • LE CORPS DU CHRIST A DISPARU !

    Lorsqu'un beau matin cette nouvelle se répand dans tout Jérusalem, à l'instar des apôtres, personnene peut croire à autre chose qu'un vol.Mais entre les Romains, les zélotes, les saducéens, les pharisiens, les marchands du temple, Hérode, Barabbas et sa bande ou les apôtres eux-mêmes... QUI aurait eu intérêt à subtiliser son corps ?... Ou plutôt QUI y est parvenu en premier ?

    TOME IV :

    Jérusalem, dimanche de Pâques de l'an 33 après Jésus-Christ. 14h00.

    Philippe et Barthélemy tombés sur un faux Jésus, Thomas et Matthieu sur de faux morceaux du Christ chez les marchands du temple, Jean et André arrêtés par les Romains... Les heures défilent, pas toujours gaies pour nos apôtres, d'autant qu'un nouveau groupe vient de faire son apparition : les saducéens... et que leur envoyé, Paul dit « Persecutor », n'a pas l'air d'aimer particulièrement les chrétiens.

    Heureusement, Pierre, Simon, Thaddée et les deux Jacques ont sans doute accompli l'essentiel : ils ont retrouvé le corps du Christ, et le ramènent au tombeau pour le réenterrer !

  • Mais où est passé le corps du Christ ?!

    Jérusalem, dimanche de Pâques de l'an 33 après JC. Du mont Golgotha au palais de Ponce Pilate, une rumeur enfle dans toute la ville sainte : le corps du Christ a disparu ! Décidément, même mort, celui-là continue de faire des siennes... Miracle, blague à 2 deniers ou vol crapuleux ? Auquel cas les suspects ne manquent pas : les Zélotes et leur révolution, les Romains sentant le vent tourner, les Marchands du temple et leur trafic de reliques bon marché... Sans parler des apôtres, cette bande de cannibales anthropophages qui se vante d'avoir « mangé le corps du Christ » !

    Nicolas Juncker s'empare du mythe le plus célèbre du monde pour écrire un récit choral corrosif, enlevé et hilarant, entre La Vie de Brian pour l'absurde et Kaamelott pour la galerie de personnages farfelus, le langage fleuri et anachronique. Le tout illustré tout en dynamisme par un Chico Pacheco dans la grande tradition de la BD d'humour grand public.

    Une comédie biblique en 6 volumes, acide comme du vin de messe, et un tour de force éditorial avec un rythme de parution d'un tome par mois... Miraculeux !

  • LE CORPS DU CHRIST A DISPARU !

    Lorsqu'un beau matin cette nouvelle se répand dans tout Jérusalem, à l'instar des apôtres, personne ne peut croire à autre chose qu'un vol.

    Mais entre les Romains, les zélotes, les saducéens, les pharisiens, les marchands du temple, Hérode, Barabbas et sa bande ou les apôtres eux-mêmes... QUI aurait eu intérêt à subtiliser son corps ?... Ou plutôt QUI y est parvenu en premier ?

    TOME V :

    Jérusalem, dimanche de Pâques de l'an 33 après Jésus-Christ. 16h00.

    Alors que les apôtres sont pourchassés par tous, que les Romains se préparent à mettre la ville à feu et à sang sur ordre du nouvel envoyé de Rome, le terrible Caïus, et que les zélotes s'apprêtent enfin à lancer leur révolution par les catacombes de la ville... deux apôtres, les deux Jacques, oubliés de tout le monde, viennent de trouver le fameux « chariot d'Hérode » recherché par tous depuis des heures... avec un corps enrubanné à l'intérieur.

  • LE CORPS DU CHRIST A DISPARU !

    Lorsqu'un beau matin cette nouvelle se répand dans tout Jérusalem, à l'instar des apôtres, personnene peut croire à autre chose qu'un vol.

    Mais entre les Romains, les zélotes, les saducéens, les pharisiens, les marchands du temple, Hérode, Barabbas et sa bande ou les apôtres eux-mêmes... QUI aurait eu intérêt à subtiliser son corps ?... Ou plutôt QUI y est parvenu en premier ?

    TOME VI :

    Jérusalem, dimanche de Pâques de l'an 33 après Jésus-Christ. 18 h 00.

    Le soleil se couche enfin sur Jérusalem... mais la journée est loin d'être finie pour tous ! Les Romains ont mis le feu à la ville, obligeant les saducéens à sortir de leur repaire, entamant ainsi le premier chapitre d'une nouvelle guerre judéo-romaine. Car tandis que les apôtres, toujours bredouilles, sont plus que jamais pourchassés par tous les habitants de la ville, zélotes ou non, c'est bien une guerre qui se prépare aux portes de Jérusalem : les douze tribus d'Israël sont arrivées.

  • Fin 1971, les États-Unis s'enlisent dans la guerre du Vietnam. Quelque part sur la ligne de front, une patrouille américaine est capturée par un groupe de Viêt-Cong. Mandatés par un obscur collectionneur, ces derniers doivent mettre la main sur une statue de Bouddha antique en plein Vietnam sud, et ils comptent bien se servir de leurs prisonniers américains pour passer la Charlie Line sans encombre. Pendant ce temps, en territoire "libéré", une jeune journaliste pacifiste, Mitsy Panama, multiplie les articles remettant en cause les actes du gouvernement et de l'état-major américain, ce qui n'est évidemment pas du goût de tout le monde.

  • Vietnam, fin 1971. Revenu d'un voyage au bout de l'enfer, le capitaine Wesson parvient finalement à rejoindre sa compagnie. Il révèle au général Walter le destin funeste qu'a connu sa patrouille : forcés de retrouver un imposant Bouddha en bronze en pleine jungle, ils ont subi une embuscade dont lui seul est sorti vivant. Une statue qui semble l'objet de toutes les convoitises : des guerriers Viet-congs, un antiquaire véreux et même le FBI cherchent à s'en emparer ! Aussi intrigué qu'agacé, le général charge Wesson de repartir sur sa trace pour éclaircir l'affaire. Pour l'aider, il lui adjoint une équipe de vétérans de la guerre d'Algérie aux méthodes musclées : les gazelles.
    Fin du diptyque signé Brrémaud et Chico Pacheco dans la jungle hostile du Vietnam, entre Platoon et Indiana Jones !

empty