Jean-Christophe Ballot

  • Photographies de l'auteur

  • Urban landscapes

    Jean-Christophe Ballot

    • Creaphis
    • 24 Janvier 2008

    " Mes images interrogent la mémoire, elles portent l'histoire de la ville, de la sédimentation urbaine (...) A l'opposé du photojournalisme, mes images ne s'inscrivent en rien dans l'actualité, mais en deçà et au-delà dans une distance historiée ". Jean-Christophe Ballot est architecte, cinéaste, photographe. Pendant plus de vingt ans, à travers un parcours personnel dans le cadre de résidences d'artistes ou pour des travaux de commande, il a dressé le portrait d'une quinzaine de villes du monde. Les paysages urbains et périurbains, industriels et infrastructurels, saisis et magnifiés dans cette célébration, composent pour le lecteur un opéra d'encre et de papier, véritable invitation au voyage.

  • En quatre saisons, Jean-Christophe Ballot a arpenté la montagne Sainte-Victoire jusqu'à s'y fondre, s'y dissoudre, en quête d'une révélation.
    En écho aux Trente-six vues du mont Fuji gravées par Hokusai, l'artiste retient une séquence de 36 vues de la montagne, en 46 tableaux. Il y restitue les variations incessantes des jeux de l'air et de la lumière.
    Avant lui, en hommage à Paul Cézanne, Peter Handke avait traduit dans La leçon de la Sainte-Victoire la nécessité qui s'était imposée à lui de découvrir et d'interroger cette montagne provençale.
    En mêlant les images de Jean-Christophe Ballot à des extraits du texte de Peter Handke, l'ouvrage force la rencontre inédite de deux oeuvres et de deux regards intemporels et poétiques sur un site inscrit dans le patrimoine naturel, culturel et vivant.

  • DEUX AUTEURS, DEUX REGARDS qu'introduit la vive préface de Jean-Yves Tadié, grand spécialiste de l'oeuvre de Marcel Proust. Les mots et les images, au service d'un patrimoine national par définition commun, le Jardin des Serres d'Auteuil. Lorsque Sophie Nauleau laisse s'exprimer son talent de conteuse, le voyage est sensible. Quand Jean-Christophe Ballot peint plus qu'il ne photographie ce lieu, la découverte se renouvelle. Voici donc un talentueux bouquet, sont-ce des orchidées ou des chardons ardents, à vous de le découvrir à la lecture de cet ouvrage réalisé pour que perdure le beau Jardin des Serres d'Auteuil.

  • Ce livre original comble une lacune dans la connaissance de la Grèce d'aujourd'hui et de la ville de Thessalonique, pourtant la deuxième de Grèce après Athènes, avec un million d'habitants. Premier port du pays, situé sur la mer Égée, en Macédoine centrale au coeur des Balkans, Thessalonique joue un rôle majeur dans la politique, l'industrie, la finance et le commerce helléniques. Cette métropole, pourtant ville d'art et d'histoire, est délaissée par les touristes et évoque peu de choses en Occident aujourd'hui.
    Le livre fait le portrait contemporain de cette ville à partir du constat photographique de Jean-Christophe Ballot, architecte et photographe, de l'analyse urbaine du géographe Régis Darques et d'un texte littéraire de l'écrivain grec Thomas Korovinis, né à Thessalonique et « amoureux de sa ville ».
    Thessalonique est une cité cosmopolite : à la veille de son annexion au royaume de Grèce en 1912, elle est « turque par son pouvoir politique, grecque par son origine historique, juive par sa population ». Marquées par des intenses flux migratoires, les années 1910 et 1920 ont finalement débouché sur l'hellénisation intégrale de la société.
    Régis Darques cerne les grandes étapes de transition de la ville ottomane vers la cité néo-hellénique, visibles dans les strates du paysage urbain actuel, révélées dans les images de J.-C. Ballot : « Lorsque les petites maisons juives et musulmanes du début du siècle ont été entièrement rasées et remplacées par des immeubles d'une dizaine d'étages habités par plusieurs centaines de Grecs, la rupture est brutale, la révolution foncière et démographique intégrale ».
    Le texte littéraire de Thomas Korovinis met en scène un personnage « habité » par les strates du passé - souvent tragique - et met en lumière le rôle de la mémoire pour lire et vivre un paysage urbain.

empty