Feryane

  • À Maputo, au Mozambique, le patron d'un hôtel est retrouvé mort, flottant dans sa piscine. Trois femmes gravitent autour du défunt. C'est vers l'une d'elles que se dirigent les soupçons de la police. Aurel Timescu, Consul adjoint à l'ambassade de France et redoutable enquêteur, pressent une injustice. Pour démontrer son innocence, le Consul va explorer les relations où se mêlent l'amour, la chair et l'intérêt.

  • Comment cet Aurel Timescu peut-il être Consul de France ?
    Avec son accent roumain, sa dégaine des années trente et son passé de pianiste de bar, il n'a pourtant rien à faire au Quai d'Orsay. Il végète d'ailleurs dans des postes subalternes.
    Cette fois, il est en Guinée, lui qui ne supporte pas la chaleur. Il prend son mal en patience, transpire, boit du tokay et compose des opéras... Quand, tout à coup, survient la seule chose au monde qui puisse encore le passionner : un crime inexpliqué.
    Suspendu, ce plaisancier blanc ? À quoi ? Au mât de son voilier, d'accord. Mais avant ? Suspendu à des événements mystérieux. À une preuve d'amour qui n'arrive pas. À un rêve héroïque venu de très loin... En tout cas, il est mort.
    Son assassinat resterait impuni si Aurel n'avait pas trouvé là l'occasion de livrer enfin son grand combat.
    Contre l'injustice.
    Avec tout son talent d'écrivain (Rouge Brésil, prix Goncourt 2001, Le Collier rouge, Immortelle randonnée...) et son expérience de diplomate (comme ambassadeur de France au Sénégal), Jean-Christophe Rufin donne vie à Aurel et nous le présente dans une première histoire. Ne nous y trompons pas : suivre cet anti-héros au charme désuet est un plaisir de lecture mais aussi un moyen de découvrir les secrets les mieux gardés de la vie internationale.

  • Comment un jeune noble né en Europe centrale, contemporain de Voltaire et de Casanova, va se retrouver en Sibérie puis en Chine, pour devenir finalement roi de Madagascar...
    Sous la plume de Jean-Christophe Rufin, cette histoire authentique prend l'ampleur et le charme d'un conte oriental, comme le XVIIIe siècle les aimait tant.

  • Le collier rouge

    Jean-Christophe Rufin

    • Feryane
    • 5 Septembre 2014

    Dans une petite ville du Berry, en 1919, un héros de la guerre est prisonnier au fond d'une caserne déserte. Devant la porte, son chien aboie jour et nuit. Non loin de là, une jeune femme attend et espère.
    Le juge qui arrive pour démêler cette affaire est un aristocrate dont la guerre a fait vaciller les principes.
    Trois personnages et, au milieu d'eux, un chien, qui détient la clef du drame...
    Plein de poésie et de vie, ce court récit est aussi un grand roman sur la fidélité.

  • Check-point

    Jean-Christophe Rufin

    • Feryane
    • 15 Septembre 2015

    Maud, vingt et un ans, cache sa beauté et ses idéaux derrière de vilaines lunettes. Elle s'engage dans une ONG et se retrouve au volant d'un camion, sur les routes de la Bosnie en guerre.
    Les quatre hommes qui l'accompagnent dans ce convoi sont bien différents de l'image habituelle des volontaires humanitaires. Un à un, ils lui révéleront les blessures secrètes de leur existence. Et la véritable nature de leur chargement.
    Dans ce roman passionnant, à travers des personnages d'une force exceptionnelle, Jean-Christophe Rufin s'interroge sur la place de la neutralité de l'action humanitaire.

  • Aurel Timescu, le petit Consul, est pour une fois affecte´ dans un lieu enchanteur. Bakou, en Azerbai¨djan, est une ville pleine de charme au climat doux, au luxe e´le´gant.
    A` l'ambassade, le chef de poste, autoritaire et brutal, est bien de´cide´ a` se de´barrasser d'Aurel.
    Le fantoˆme de sa femme, re´cemment victime d'un tragique et myste´rieux accident, plane au-dessus de l'ambassade.
    Aurel se lance dans une enqueˆte plus folle que jamais pour faire triompher la justice, et pour connaiˆtre enfin le bonheur en restant a` Bakou.

  • Immortelle randonnée

    Jean-Christophe Rufin

    • Feryane
    • 15 Septembre 2013

    Jean-Chistophe Rufin a suivi à pied, sur plus de 800 kilomètres, le "Chemin du Nord" jusqu'à Saint-Jacques de Compostelle.
    " Chaque fois que l'on m'a posé la question "Pourquoi êtes-vous allé à Santiago ?", j'ai été bien en peine de répondre. Comment expliquer à ceux qui ne l'ont pas vécu que le Chemin a pour effet sinon pour vertu de faire oublier les raisons qui ont amené à s'y engager ? On est parti, voilà tout. " Humour et émerveillement ponctuent cette galerie de portraits savoureux.
    " Marcher en compagnie de Rufin est un enchantement. " M. P, L'Express.

  • « Sept fois ils se sont dit oui. Dans des consulats obscurs, des mairies de quartier, des grandes cathédrales ou des chapelles du bout du monde. Tantôt pieds nus, tantôt en grand équipage. Il leur est même arrivé d'oublier les alliances. Sept fois, ils se sont engagés. Et six fois, l'éloignement, la séparation, le divorce...
    Edgar et Ludmilla... Le mariage sans fin d'un aventurier charmeur, un brin escroc, et d'une exilée un peu "perchée", devenue une sublime cantatrice acclamée sur toutes les scènes d'opéra du monde. Pour eux, c'était en somme : "ni avec toi, ni sans toi". » J.-Ch. R.

empty