Montbel

  • Tableaux de chasse

    Benoît Du Peloux

    • Montbel
    • 3 Septembre 2020

    Une histoire humoristique de la chasse en bande dessinée.

    De la préhistoire à nos jours tous les types de chasseurs, au grand et au petit gibier, à tir et à courre, en France et à l'étranger, sont présentés et leurs cocasseries et leurs travers sont épinglés avec piquant.

  • Le loup, est-il gentil, est-il méchant?? est-il utile, est-il nuisible??
    Il est le loup, tout simplement, et se nourrit de viande, de rêves, de tendresse et de vent...
    Album présentant le loup, son mode de vie au sein d'une meute, son comportement, sa façon de se nourrir et de chasser...

    Depuis son enfance en Limousin, Guy Dupuigrenet Desroussilles est fasciné par les histoires de loups que lui racontait son grand-père, le célèbre veneur Julien Bost-Lamondie (1873-1963), qui avait croisé un chien d'équipage de haute lignée poitevine avec une louve capturée à la naissance.
    À son tour, Guy Dupuigrenet Desroussilles raconte à ses petits-enfants la vie envoûtante et mystérieuse du loup et de la meute.
    Illustré de charmantes aquarelles de Marie de Lestapis.

  • L'un des plus célèbres romans de chasse.
    Les aventures de Miraut, chien de braconnier, décrites avec la verve et le talent de Louis Pergaud.

    "Quatre automnes passèrent qui firent de Miraut un maître. La chasse n'avait plus pour lui de secrets : il n'était pas dans tout le territoire de la commune un canton de lièvre qu'il ne connût, un gîte possible qu'il ne soupçonnât, un terrier dont il ne pût désigner le propriétaire. Il savait qu'à toutes les saisons un nouveau lièvre revenait s'installer dans telle haie, dans tel gros buisson, un jeune levraut s'établir dans telle combe ou dans tel murger ; il distinguait les jours où ces locataires maniaques préféraient les logis de plein air des luzernes et des trèfles à l'abri touffu des grands bois ; il connaissait les haies giboyeuses et n'ignorait pas qu'au moment de la chute des feuilles et les jours de grand vent, les sillons des grands labours bruns recèlent plus d'un capucin."

  • Bien des armes à feu anciennes ont été détériorées par l'usage ou une mauvaise conservation. Ce manuel détaille les différentes opérations qui vont leur permettre à nouveau de fonctionner et de retrouver tout leur lustre d'antan.
    Maurice Forissier y déroule, photos à l'appui, tout le processus qui va permettre cette renaissance en commençant par l'examen des pièces, de leur conception initiale, de leurs accidents et de leurs faiblesses. Il s'emploie ensuite à détailler avec minutie toutes les étapes en dévoilant les trucs et les astuces des professionnels, leurs outils et leurs produits. En historien des armes à feu, il donne aussi d'intéressantes précisions sur le travail des artisans depuis le XVIIe siècle, les poinçons de garantie et le rôle des bancs d'épreuve.

  • "Les cailloux roulent sur les sentiers, les lièvres dressent les oreilles, les chevreuils hument l'air, les cailles chantent dans la pierraille, les coqs de bruyère au haut des sapins attendent le jour pour le premier envol.
    "Assis sur une pierre, tu fumes une cigarette et tu caresses le chien ; tu farfouilles avec tes doigts dans la cartouchière, en tires et y remets les cartouches ; tu les soupèses. Il ne se lèvera jamais, ce jour !
    "Enfin. Tu distingues déjà le guidon au bout du fusil ; tu vois les arbres, le sous-bois. Oui, voici le queue-rouge et maintenant encore le merle. Tu te lèves, tu lâches le chien et en route." Ce texte a été publié en italien en 1962.

  • Cuisinière chevronnée et femme de chasseur, Frédérique Roland accommode avec talent la viande prélevée dans la nature.
    Entièrement illustré par Richard Heitz, illustrateur animalier contemporain de grande qualité.

  • Un beau livre rédigé par le plus grand spécialiste de la question, le professeur Moriceau.

    Ce premier atlas du loup en France comprend :
    -66 cartes des régions où sévissait le loup, sur tout le territoire.
    -la carte la plus récente (juin 2013) des 25 départements colonisés par le loup.
    -des centaines de documents d'archives, dont certains totalement inédits.
    -de très nombreuses photos en couleurs de peintures et d'objets d'autrefois.
    -des dizaines de récits poignants et d'histoires terrifiantes.
    -la liste des communes où le loup a attaqué des hommes.
    -la liste des 2 200 familles victimes du loup de 1580 à 1880.

    Depuis des années, Jean-Marc Moriceau enquête dans toute la France sur les traces du loup, hier terrifiant, aujourd'hui protégé. Du moyen âge à la fin du XIXe siècle, le loup a été présent dans toutes les régions : les hommes et le bétail ont payé un lourd tribut à cette cohabitation. Aujourd'hui, le loup est revenu. Depuis les Alpes, il a recolonisé plus d'un quart des départements. Estimé à 250, le nombre de loups augmente. Où seront-ils demain ?

    S'appuyant sur un héritage populaire très riche et sur des témoignages locaux recueillis sur le terrain comme dans les archives oubliées, Jean-Marc Moriceau met en valeur ces lieux de mémoire qui marquent l'histoire des Français.

    Au-delà des questions passionnelles, l'ouvrage, fruit d'un immense travail de recherche, fait le bilan historique et culturel du loup en France.

  • Truffes, foie gras, champagne, champignons, etc. accompagnent le gibier pour proposer des recettes élégantes, puissantes et raffinées pour les fêtes.
    Une quarantaine de recettes, classiques ou originales de petits ou grands gibiers de Noël (canard, faisan, sanglier, biche), en daube, en rôti, en filet et même en bouchées ou sur canapés.
    Illustré de nombreuses compositions en noir et blanc.
    Michel Dublanche est avocat à Toulouse. Il doit à sa naissance au coeur des volcans de Haute Auvergne sa première passion pour les fromages. La truffe reste la grande rencontre gastronomique de sa vie. L'art et la cuisine de la chasse ont fait le reste.

  • Les récits de chasse d'un passionné qui a chassé tous les gibiers dans le monde entier (Afrique, Amérique, Europe de l'Est, Écosse, Océanie) : bécassine, buffle, cobe, éland de Derby, éléphant, phacochère, grand koudou, gnou, léopard, lion, jaguar, cerf, scrub bull, éland, chevreuil, bongo, sitatunga, etc.

  • Lamotte, peintre animalier

    Jacques Bourdon

    • Montbel
    • 19 Septembre 2019

    Gabriel Chefson, dit Lamotte (1920-2005), a été « un peintre animalier d'exception » selon Martial Trolliet, fondateur des Éditions de l'Orée­.
    Formé à l'École Estienne à Paris, il a commencé sa carrière au lendemain de la Seconde guerre mondiale. Cavalier militaire pendant trois ans, il s'oriente vers la peinture équestre et devient rapidement le «peintre officiel» de l'école de cavalerie de Saumur, son pays d'origine, et du Cadre noir. Chasseur de tradition familiale, il s'appuie sur son sens extraordinaire de l'observation du gibier pour reproduire avec un immense talent les scènes dont il est témoin. Crayonnant sans cesse sur ses carnets de croquis, il en tire des milliers de dessins et d'aquarelles, avec une prédilection pour la bécasse, le gibier d'eau et les chiens. Il illustre aussi de nombreux ouvrages et collabore pendant des décennies à la Revue nationale de la chasse.

    Superbe album illustré de plus de 650 reproductions en couleurs d'oeuvres, la plupart inédites. Bibliographie des ouvrages qu'il a illustrés, liste de ces estampes, etc.

    « Cet artiste poète a vécu la chasse rustique, celle au goût de liberté, sous tous ses aspects. L'arme à l'épaule, mais toujours nanti de son carnet de croquis, il recherchait le petit gibier de sa campagne rurale du Saumurois­ : sur un coteau parmi la vigne, l'envol dans un ronflement d'ailes d'une compa­gnie de perdrix rouges ; le râle des genêts qui piète dans la luzerne ; son chien fureteur qui lève un lièvre d'un fourré d'épines... autant de scènes que l'on retrouve fidèlement traduites dans ses dessins. » (Extrait de l'introduction de Serge Chevallier).

    Errata: p. 301, la dernière phrase du quatrième paragraphe doit être remplacée par «Il m'a transmis les clichés d'oeuvres choisies dans sa belle collection d'oeuvres de Lamotte.»

  • Souvenirs de chasse à courre au sanglier ou de quêtes plus originales menées par Léon Salles, parent de l'auteur, avec son chien Boulo. Le récit évoque l'acquisition du chiot dans le Massif central natal du chasseur, son dressage et leur amitié indéfectible au fil de leurs aventures cynégétiques dans la Touraine rurale de l'après Seconde Guerre mondiale.

  • Azizah de niamkoko

    Henri Crouzat

    • Montbel
    • 21 Mars 2013

    Roman mythique, Azizah de Niamkoko est une satire jubilatoire des sociétés coloniale et indigène à l'aube du processus de décolonisation de l'Afrique de l'Ouest.

    Reprenant, avec drôlerie, tous les poncifs sur les "Africains blancs" et les "nouvelles élites africaines" soucieuses de revanche et d'ascension sociale, Henri Crouzat livre un tableau tout en finesse des principaux acteurs de ces territoires : le gouverneur, le gendarme, les petits fonctionnaires, le missionnaire, l'aristocrate séducteur, entrepreneur et chasseur, les religieuses, les boutiquiers, les chefs traditionnels, le sorcier, les boys, les ouvriers africains, les auxiliaires de l'administration, les premiers élus, etc.

    Ce sont aussi les épouses françaises, les maîtresses indigènes et les jeunes filles blanches, que chacun se partage et s'échange, qui exécutent une pantomime pathétique, entre naïveté, inimitiés féroces, ambitions minables et plaisirs faciles et répétés. Ecartelée entre deux mondes que tout oppose, Azizah, la jolie métisse, reste la seule figure innocente de ce ballet faisandé.

    L'auteur s'est appuyé sur son séjour au Togo pour ciseler les personnages et le décor de son roman : la brousse, la piste, le village, la plantation, le comptoir, le cercle des blancs, le club de tennis, le cinéma du chef-lieu, l'aéroport ou le palais du gouverneur.

    Paru en 1959, Azizah n'a rien perdu de son charme et de son acidité.

  • Les souvenirs inédits et remarquables d'une passionnée qui suit depuis sa plus tendre enfance (en 1926) les chasses à courre en Ermenonville, Chantilly, Halatte, Compiègne et Villers-Cotterêts : Pique Avant Nivernais, Pic'Ardie Valois puis Rallye Trois Forêts. Dotée d'un sens de la chasse hors du commun, d'une connaissance des chiens et de la forêt qu'elle parcourt par tout temps et en tous sens, Christiane Convert Desprez, dite Taïaut, livre un témoignage précieux pour tous les veneurs et les suiveurs, épris de ce mode de chasse et de ses traditions.
    On lit ce livre comme on suit une chasse. Avec attention et passion.
    Pierre de Roüalle, président de la Société de vénerie Quel sacré piqueux aurait-elle été !
    Claude d'Aillières, ancien maître d'équipage du Rallye Trois Forêts Préface, introduction et postface de Pierre de Roüalle, Claude d'Aillières,Béatrice Verro et François-Xavier Allonneau.
    Nombreuses photos en noir et en couleurs, dont certaines de Roger Barbier-Petit.

empty